Le Moulin – Préhistoziols Préhistoteens Préhistoolds

Avec Luka, Maxan, Noah, Jeanne, Matilde, Louise, Charlotte, Télio, Arthur, Garance, Valérie, Aurélie, Jérôme, Nicolas et François.

Le soleil brille à Tautavel alors qu’il pleut à Cassagnes… Ce bon vieux microclimat permet de sauver notre après-midi. Il ne s’était pas trompé Arago XXI en venant s’installer ici.

Aujourd’hui, nous allons au Moulin, dernier secteur équipé par le club. 10 voies cotées entre 5b+ et 7b vont mettre à mal nos biceps. Peu habitués à ce type de profil mur et léger dévers, il va falloir s’énerver. Jérôme et Nicolas équipent les moulinettes pendant que la petite troupe nettoie le pied des voies. Les paires sont laissées en place pour Noah et Arthur qu’ils veulent taper des essais en tête. Jeanne et Charlotte ont jeté leur dévolu sur la voie la plus à gauche du secteur où un joli surplomb les domine. Garance et Matilde juste à côté s’essayent à une voie qui, après avoir franchi un bombé, remonte une belle écaille déversante. Télio et Louise se lancent dans une fissure-dièdre verticale. Bravo Louise qui réussit à faire le top. Maxan et Luka travaillent la 6a+ dont la lecture n’est pas évidente. La pratique paye, Maxan apprivoise le vide en descendant en rappel sans les mains. Juste à droite, Noah et Arthur, surmotivés, n’ont pas froid aux yeux en réalisant en tête le parcours. Belles prestations les garçons, c’est le président des GEqO qui le dit. Grosse perf pour Aurélie qui, en mode guerrière, sort en tête la voie de chauffe. Valérie apprend à poser les pieds sur la dalle lisse de droite simplement rayée d’une fissure. Nicolas sort son jeu de jambes en randonnant le 6b. Jérôme, avec son regard averti, nous livre son ressenti des itinéraires.

Sortie vraiment un ton au-dessus avec de nombreuses tentatives dans le 6. On n’a pas fait que trier des lentilles aujourd’hui !

Via ferrate La Pichona Préhistokids Préhistochilds

Avec Shana, Augustin, Erwän, Thiago, Eric, Cléa, Mahé, Faustine, Raphaël, Thaïs, Eloïse, Sébastien, Christophe, Nico et François.

Durant cette semaine bien pluvieuse, nous ne cessons de regarder la météo. Ces précipitations devenaient nécessaires mais pas bienvenues pour ce week-end. Ca va faire. Et Monsieur Eole restera timide, merci Monsieur Vent.

Nous partons pour faire « la Pichona », via ferrate à Saint Paul de Fenouillet de 150 mètres de long, se développant sur 80 mètres de dénivelé. Voici une bonne façon de découvrir les sensations de grimpe et de liberté plein gaz, comprenez dans le vide. Expérience à couper le souffle, entre randonnée et escalade en montagne. Pour les béotiens, la via ferrate (de l’italien « voie ferrée ») est un itinéraire sportif aménagé dans une paroi rocheuse, équipé avec des éléments métalliques spécifiques destinés à faciliter la progression. La sécurité est optimale grâce à une ligne de vie  qui permet l’auto assurage des pratiquants. L’armée italienne a développé cette activité dès le début du XX iéme siècle en équipant certains passages escarpés des Dolomites avec des mains courantes et des échelons pour permettre aux troupes militaires alpines de traverser ces passages avec du matériel lourd.

Alors « via ferrate » ou « via ferrata » ? En français, on parle bien de via ferrata mais le terme via ferrate de l’italien (et avec l’accent de papi Matilde) est bien plus charmant.

14h15, préparatif sur le parking. On checke casque, baudrier et longe via ferrate. Les chenilles processionnaires démarrent. Les techniques de sécurité sont bien appliquées. Suffit juste de les répéter trois fois au départ 🙂 . Tous les obstacles sont franchis avec succès.

Les aguerris du club avalent les passages facilement et profitent pleinement du paysage. Richesse de nos activités de pleins nature. Les petits montagnards en herbes aident les plus jeunes à débloquer une longe coincée, esprit club alpin. Les padawans suivent et imitent les copains.

Ballade de santé pour Raphaël, Mahé, Eric, Thaïs, Cléa et Eloïse. Big up Cléa ! Je sais que le vide peut encore l’impressionner, comme d’autres avant elle, et d’autres après elle, adultes compris. Elle contrôle de mieux en mieux son appréhension, s’autorisant à aider les copines sur les pas les plus impressionnants ou les plus difficiles. Tu peux être fière miss !

Les nouveaux venus font preuves d’habilités. Augustins, banane au visage, semble adoré. Félicitations jeune homme, on en oublie que tu es en CP. Erwän et Thiago se concentrent sur les manips. Erwän se permet même de faire « l’étoile de mer ». Je ne sais pas ce que c’est, veux pas savoir en vrai :-), mais juste compris que ça fait très peur. Eric est super à l’aise. Merci bonhomme d’aider les copains à s’équiper : tout juste pour la mise en place du baudrier, sauf… pour toi :-). Et gros gros bravos à Faustine et Shana, juste 6 ans, mais surtout confronter à des pas bien morphos. Bel exploit les miss !

Comme de plus en plus souvent dans la vallée, quelques vautours nous survolent. Le bouc, gardien des lieux, a été aperçu.

Merci papa Seb et Christophe de nous avoir accompagné : les forces tranquilles.

Petit film avec en guest star Thibaut 🙂 . D’habitude, les enfants s’endorment au retour dans la voiture. Mais là, cela n’a pas marché. cwl .

Shana nous montre d’où nous sommes partis. C’est haut et loin !

Axe d’Aile version longue enfin libérée !

Seb Bouin, un des meilleurs des meilleurs grimpeurs mondiaux était de passage à Tautavel pour s’essayer à un vieux projet. Juste 4 journées d’essais pour faire le top. Verdict : 8c+/9a !!! Bravo Seb !

Préhistoroc était là pour l’encourager.

La voie a été équipée par Manu Da Silva il y a près de 20 ans. Son nom initial serait « Mytho logique » et l’extension « Mytho man ». On continue notre enquête pour préciser ces informations.

Bravo Nico qui a enchaîné la première partie ! Va falloir aller voir Chilam Balam.

Copie de la page FaceBook de Seb :

Entre deux projets.

« Il y a les projets principaux où l’on reste focus pendant une longue période, et il y a les autres. J’essaie depuis quelques mois deux gros projets, et j’avais presque oublié ce qu’était d’enchaîner une voie 😅. Le weekend dernier, nous sommes allés à Tautavel, au secteur Alzine, proche de Perpignan. Il y avait un vieux projet attendant une première ascension depuis pas mal d’années (plus de 20 ans?). C’est l’extension d’une voie historique « Axe d’ailes » 8b (maintenant 8a+). Cette ligne magnifique ressemble à un petit Chilam Balam avec une belle proue pour commencer et un beau mur final avec des pas de blocs pour finir. 4 montées ont été nécessaires pour enchaîner ces ligne. Concernant la cotation, je suis assez perdu car je n’ai pas trop d’éléments de comparaison en ce moment. J’essaie deux voies extrêmes, et c’est assez éloigné en terme de niveau. Je proposerai un 8c+/9a. Cette voie aura bientôt des répétiteurs car la beauté de la ligne vaut le détour. »

Black Diamond (le baudrier d’arthur 🙂 ) EB-Climbing Altissimo Chullanka Glénan Concept Cars – Horizon-van Nature Climbing Climbskin

Seb Bouin, dans le premier crux. © Thibaut Marot

Une voie extrême, ça ressemble à ca ! Opéra vertical avec Seb.

François Lombard tape à vue la première longueur ! © Eric Demay

Michel s’y essaye

https://www.youtube.com/watch?v=q4fPBZUOnFE

Chant de tirs – Préhistoziols, teens et olds

Avec Maxan, Luka, Louise, Matis, Télio, Noah, Jeanne, Charlotte, Garance, Julia, Kassandra, Déborah, Valérie, Vanessa, Nicolas, Romain, Nico et François.

Première sortie en extérieur pour les Ziols, Teens et Olds.

Yves Bertrand, le commandant d’unité des pompiers de Tautavel/Vingrau est passé nous saluer. Croisé le club de Saint Estève venu essayer de nouveaux itinéraires. Et première voie en tête pour Valérie qui nous doit donc un verre :-).

Merci Valérie, Vanessa, Nicolas, Romain et Nico d’être venus.