Via ferrate La Pichona

Pour cette première sortie outdoor, direction Saint Paul de Fenouillet pour parcourir les via ferrate de la clue de la Fou.

Le samedi matin, le groupe des plus petits escalade « la Pichona » qui se développe sur 150 mètres sur un dénivelé de 80 m. L’après-midi, c’est autour des moyens d’y aller se promener. Ambiance « patagonique » ce samedi où les rafales de vent viennent parfois nous freiner dans notre progression, parfois nous faire décoller. Les expressions « au vent » et « sous le vent » prennent tout leur sens. Au-dessus de nous, les vautours fauves ne font pas mieux. Ils se font bousculer dans les bourrasques. Mais qu’est-ce qu’ils attendent ? Je crois qu’il y en a un qui nous observe … Aventure non triviale avec ces conditions. Bravo à nos grimpeurs en herbe ! Encore des souvenirs qui resteront à graver dans les esprits.

Le dimanche, avec les plus grands, nous partons sur un itinéraire plus ambitieux. Nous visons « La Panoramique » qui surplombe Saint Paul. Arrivés sur les lieux, face aux falaises de calcaire, un enfant me surprend : « On va grimper sur cette montagne ? ». Je reste un moment dubitatif avant de répondre. On a dû manquer quelque chose, peut-être oublier de dire que l’escalade se pratique surtout sur des montagnes… Franco, venu tout droit de son Italie natale, pays berceau de la via ferrate, nous fait l’honneur de nous accompagner. Les via ferrate n’ont plus de secrets pour lui depuis qu’il les arpente. Plus d’un demi siècle le sépare de la plus jeune du groupe. Ce qui laisse présager pour nous tous encore de nombreuses aventures. A 67 ans, il a toujours bon pied mon œil.  Belle rencontre. Les conditions météos nous poussent à la prudence. La Tramontane souffle toujours. Nous optons finalement pour « la Pichona » qui sera vite avalée. Je vais finir par la connaître par cœur cette « Pichona », presque autant que Nico. Nous décidons de revenir sur Tautavel pour profiter du soleil et de quelques degrés de plus pour avaler notre pique-nique. Puis révisions de quelques manip d’escalade.

La via ferrata (de l’italien « voie ferrée ») est un itinéraire aménagé dans une paroi rocheuse, équipé avec des éléments métalliques spécifiques (câbles, échelles, rampes, etc.) destinés à faciliter la progression. La sécurité est optimale grâce à une ligne de vie qui permet l’auto assurage des pratiquants.

Pour l’historique de l’activité, la première génération de Via Ferrata voit le jour en Autriche en 1843 avec la pose des premiers équipements sur la voie normale du Hocher Daschein. 

En Italie, les premières « vie ferrate » sont apparues dans le massif des Dolomites vers 1914 et ont une origine stratégique. Les militaires italiens avaient, en effet, équipé d’immenses parois de câbles et d’échelles pour faciliter le déplacement de leurs troupes alpines ainsi que du matériel (parfois même des canons !)

Devenues militairement inutiles, ces voies italiennes sont maintenant exploitées et entretenues par les communes (et surtout par des bénévoles) à des fins touristiques. Les clubs alpins locaux italiens en ont ainsi la gestion.

Les via ferrate permettent de parcourir en toute sécurité des parois qui ne paraissaient accessibles qu’aux purs alpinistes. Ces sentiers peuvent être des sentiers de randonnées, simplement panoramiques, accessibles de 7 à 77 ans, sans le moindre matériel, pour les amoureux de la marche et de la montagne. Sur d’autres parcours comme à Saint Paul de Fenouillet, une ligne de vie sécurisante a été installée complétée par des petits échelons, permettant ainsi de surmonter les parois infranchissables.

En France, ces parcours sportifs et ludiques sont apparus dans le sud (Hautes-Alpes) vers 1989. Depuis, le phénomène a pris beaucoup d’ampleur.

 

 

 

 

 

 

Préhistokids1

Avec Thaïs, Cléa, Capucine, Baptiste, Aaron, Thomas, Julie, Aurore, Cécilia, Damien, Nico et François.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Préhistokids2

Avec Catherine, Louise, Agathe, Azilis, Matis, Raphaël, Télio, Eric, Anaïs, Christophe, Vanessa, Nico et François.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Préhistoteens

Avec Matilde, Charlotte, Jeanne, Garance, Lilly, Maëva, Diégo,  Léo, Arthur, Aurélie, Nathalie, Sylvain,  papitaliano Franco et François.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

8° édition Fête De la Montagne

Avec Elise, Julie, Yori, Ewan, Raphaël, Frédérique, Sophie, Elsa, Matthieu, Nathalie, Christophe et François.

Ce week-end, le comité départemental des Clubs Alpins organisait la huitième édition de la fête de la montagne. Rendez-vous devenu maintenant incontournable pour tous les amoureux de montagne. Toujours un beau succès autour de cette manifestation. C’est pas moins d’une centaine de personnes qui s’étaient inscrites pour découvrir nos activités de montagne. Au programme de ce week-end : escalade, canyon, via ferrate, spéléologie, randonnée, bungypump… et bivouac festif le soir.

Samedi, nous accompagnons hommes, femmes et enfants sur la via ferrate « La Panoramique » au-dessus des gorges de la Fou de Saint Paul de Fenouillet. Objectif du jour : gravir les trois cents mètres de hauteurs de cette magnifique barre de calcaire surplombant l’Agly et se développant sur près de neuf cents mètres.

Après s’être équipés, nous arrivons rapidement au  départ du parcours qui débute par un mur déversant impressionnant. Les conditions météo sont optimales. Ce parcours attire beaucoup de monde à cette période.  Nous ne serons pas seuls. Les pratiquants du jour s’étant entraînés de longues semaines, les passages difficiles sont avalés rapidement. Toujours un grand plaisir que d’enjamber ces ponts himalayens dans un cadre aussi somptueux.  Arrivés sur la crête, nous nous accordons une pause casse croûte bien méritée. Le temps n’est plus à l’action. Les mots remplacent les  essoufflements de la montée, les langues se délient et chacun partage ses moments de vie. Certains iront même jusqu’à piquer un somme. Les plus jeunes s’impatientent et réveillent la troupe.  Yori , 9 ans,  prend la tête du groupe. Le soleil tape fort, la chaleur fait souffrir les organismes. Nous parvenons au sommet après quatre heures d’efforts. Un vautour enroule au-dessus de nos tête.  Si l’on pouvait avoir des ailes pour retrouver la voiture, reste encore pour nous une heure de descente. Elsa, bienveillante, va à la source de la Fou et nous rapporte cette célèbre eau « magique », celle qui prolonge ces moments d’égarement. Une belle journée de rencontres et de partages, vivement l’année prochaine !

Nous remercions tous les bénévoles des quatre clubs , CAF de Perpignan, CAF de Prades, Escapade Stéphanoise et Préhistoroc qui ont permis de faire partager à tous notre passion.

Et merci également à Elise, Julie, Yori, Ewan, Raphaël, Frédérique, Sophie, Elsa, Mathieu, Nathalie, et Christophe pour cette délicieuse rencontre.

 

Fête De la Montagne samedi 19 et dimanche 20 septembre

Le Comité Départemental des Pyrénées-Orientales des Clubs Alpins Français organise la 8ème édition de la Fête de la Montagne le 19 et 20 septembre 2020 !

De nombreuses sorties d’initiation et de découverte vous sont proposées (places limitées en fonction du matériel et nombre d’encadrants disponibles), l’objectif étant de vous faire partager nos activités, vous faire connaître nos clubs mais surtout de passer des moments mémorables et agréables !!

Vous serez encadré par les cadres fédéraux bénévoles des différents Club Alpin du département, (Perpignan, Prades, St Estève, Tautavel).

Le but est de faire découvrir la montagne au plus grand nombre en les accompagnant sur les sentiers et lieux de pratique.

Au programme : randonnée,  escalade, vélo de montagne, spéléologie, canyon, via ferrate.

Repas tiré du sac les midis. 

  • Samedi : activités en journée, randonnée, vélo de montagne, escalade, spéléologie, descente de Canyon, via ferrate.
  • Samedi soir : Bivouac au CAMPING LE CANIGOU à ESPIRA DE CONFLENT avec Grillade et quelques divertissements (projection, …). Prévoir le matériel pour le bivouac.
  • Dimanche : on lève le camp, activités en journée et retour à la maison !

 

La participation aux deux journées n’est pas obligatoire. Chacun pourra participer à la journée de son choix.

 

Pour vous inscrire : cliquez ici.

Programme : ici.

Attention clôture des inscriptions jeudi 17 septembre à 19h !

« Si haute que soit la montagne, on y trouve un sentier. » Proverbe afghan ; Le dictionnaire des proverbes et dictons afghans (1980)

« Une heure d’ascension dans les montagnes fait d’un gredin et d’un saint, deux créatures à peu près semblables. La fatigue est le plus court chemin vers l’égalité, vers la fraternité. Et durant le sommeil s’ajoute la liberté » Friedrich Nietzsche

La spéléologie, c’est l’alpinisme de ceux qui ont le vertige. Philippe Geluck

A Bientôt !

C’est la rentrée

Une nouvelle saison débute, qui sera je le souhaite aussi riche en émotions que ces huit années déjà passées. Les cours reprennent !

Les enfants/ados intéressés par l’activité escalade sont invités à venir nous rencontrer à la salle d’escalade Gaston Comes :

– le mardi 15 septembre pour ceux nés en 2014, 2013 à 17h30 (Préhistokids1)
– le mardi 22 septembre pour ceux nés en 2012, 2011 à 17h30 (Préhistokids2)

– le mardi 15 septembre pour ceux nés en 2010, 2009 à 18h30 (Préhistochilds)

– le jeudi 17 septembre pour ceux nés avant 2009 à 17h45 (Préhistoteens)

 

Objectifs pour ces groupes : appréhender la verticalité, autonomie en moulinette pour les plus petits, autonomie en tête pour les autres, perfectionnement pour ceux qui sont dans cette démarche avec le souci pour tous de soigner leur gestuelle et de prendre plaisir.

 

ATTENTION, PORT DU MASQUE OBLIGATOIRE !!!

 

Vous pouvez également nous contacter par téléphone ou courriel. Déjà beaucoup de sollicitations en ce début de saison, n’hésitez pas à réserver une place.

 

 

Nous avons pu reprendre nos activités au mois de juin. Pour respectez les règles sanitaires, nous avons dû scinder les groupes des cours d’escalade enfant en deux. Cela nous a permis de ressortir en extérieur et de parcourir la grande via ferrate pour le plus grand bonheur des ados.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Concours de chaussettes trouées. J’ai perdu !

 

Côté adultes, au programme de l’été, certains d’entre nous ont pu s’initier à la spéléologie sur le plateau de Perillos. D’autres ont pratiqué la descente de canyon. De belles excursions en montagne également ! Sur les alpes, de magnifiques grandes voies ont été parcourues. Un soir d’été avant l’automne aux Trois Becs (TD+, 220 m), L’hirondelle des Faubourgs à Omblèze (ED-, 220 m), La voie d’Eliane (D+, 180 m), Le pilier des Nugues (D+, 120 m) et Fhara Kiri (TD, 250 m) à Presles, la cascade de la Pisse (TD-, 300 m) à La Grave et Visite Obligatoire (TD, 300 m) à l’aiguille de la Dibona. Belles rencontres d’ailleurs avec des wingsuiteurs anglais à Presles. Les Ale et autres Stouts sont toujours rafraîchissantes ! Ils nous restent plus qu’à sauter de Big Ben ! Sur l’Ariège, Zinkéria (TD, 370 m) et Les enfants de la dalle (1000 m) ont été cochées. Quelle belle, quoique harassante, escalade sur ces dalles ariègeoises longues d’un kilomètre ! Plus proche de nous, nous sommes allés poser des coinceurs à La George à Vingrau.

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Trois Becs

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Omblèze

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Presles

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aiguille de la Dibona

 

 

 

Presles

 

Visite obligatoire

 

 Fier également de faire découvrir les voies d’escalade des Gouleyrous sur le journal de 13 heures de France 2.

https://www.francetvinfo.fr/replay-jt/france-2/13-heures/jt-de-13h-du-mardi-25-aout-2020_4066737.html

A partir de 30′

 

L’escalade est en plein essor en devenant sport olympique. Nous finissons la saison avec plus de 60 licenciés dont deux tiers d’enfants. Face à la demande croissante de pratiquants, nous avons mis en place un nouveau cours d’escalade pour les enfants.

 

Bonne rentrée à tous, bonne grimpe !

El Présidente, François Frou.